Présentation 6 sigma

Posté par managementworld le 8 juin 2008

La méthode Six Sigma en pratique: De la démarche qualité au management centré client 

La méthode Six Sigma est née il y a déjà quelques années au sein des usines Motorola USA. Reprise avec succès par de grands groupes tel Général Electric, Six Sigma a mûri pour devenir une méthode globale de management et de développement stratégique. Désormais, ses apports concernent autant les entreprises industrielles que les entreprises des services.

6 SIGMA qu’est-ce donc ?

6 sigma est une méthode de management du progrès particulièrement efficace. Issue d’une démarche fortement connotée qualité à l’origine, 6 sigma est relativement simple sur le plan du principe. 6 sigma est fondée sur une règle éternelle qui se vérifie depuis la nuit des temps en tout cas depuis que l’homme commerce : Pour satisfaire les clients, il faut délivrer des produits de qualité.

Peu de monde pourra contredire cette vérité fondamentale. Pourtant, elle n’est pas si simple à mettre en pratique. Avec la complexité croissante des produits, la régularité de la qualité délivrée est un véritable casse-tête. En effet, les processus de fabrication ont une forte tendance à devenir terriblement complexes. De plus, il faut noter que les composants de base utilisés pour chaque produit ne sont pas toujours de qualité ou de performance égale. Et si de surcroît, les procédures de fabrication sont difficiles à établir, la dérive sera inévitablement au rendez-vous. Que ce soit pour l’une ou l’autre raison, au final bon nombre de produits seront en dehors de la « normale » et s’écarteront ainsi de la fourchette correspondant à la qualité acceptable pour le client. Cette dérive est fort coûteuse pour l’entreprise. La gestion des rebuts, des retouches ou des retours clients pour non-conformité génère des coûts conséquents amputant sérieusement les bénéfices espérés. N’oublions pas d’ailleurs qu’il faut aussi prendre en compte l’insatisfaction du client. Même si elle est moins palpable dans l’immédiat elle est la principale explication de la croissance molle, caractéristique d’une majorité d’entreprises.

La méthode 6 Sigma pose ainsi comme principe fondamental : « SI tous les efforts sont mis en oeuvre pour toujours rester à l’interieur de cette fourchette ALORS le gain sera au rendez-vous »

La diminution drastique des rebuts et la satisfaction constante des clients sont en effet le meilleur moyen d’améliorer sa rentabilité. Toute l’entreprise est concernée. 6 Sigma dépasse ainsi la simple démarche d’amélioration continue chère aux classiques approches qualité. Six Sigma est une véritable méthode de management du progrès s’inscrivant au coeur même d’une démarche stratégique. L’investissement peut être conséquent, en conformité avec les résultats potentiels attendus. Six Sigma est en soi une véritable révolution organisationnelle et managériale.

Les origines de la méthode 6 Sigma

6 sigma est à l’origine une démarche qualité née au coeur même de Motorola. Limitée dans un premier temps aux techniques de SPC (Statistical Process Control MSP Maitrise Statistique des Procédés) elle est rapidement devenue une véritable méthode de management englobant l’ensemble des fonctions de l’entreprise. 6 sigma a ensuite été perfectionnée par d’autres groupes, comme General Electric, l’ayant mise en oeuvre avec succès. Motorola a d’ailleurs été une des toutes premières entreprises mondiales a recevoir le « Malcolm Baldrige » prix très convoité récompensant les entreprises US accédant à la qualité totale. A noter : La lettre grecque « Sigma » symbolise la variabilité statistique.

Les gains et Bénéfices de la mise en oeuvre de 6 sigma

  • Réduction des coûts Réduction de la non-qualité comme les rebuts, les reprises, les retouches, les retours clients ainsi que tous les problèmes inhérents à la non-qualité (pertes de temps, problèmes de communication, blocages aux interfaces des processus et activités…)
  • Meilleure exploitation des ressources (optimisation des processus, utilisation optimale des machines et des autres équipements, amélioration des temps de cycle : diminution du coût de fonctionnement combiné à une meilleure exploitation . voir TRS (Taux de Rendement Synthétique) dans le glossaire.
  • Amélioration des revenus :
  • Meilleure satisfaction des clients donc fidélisation renforcée, amélioration du CA par client, accroissement de la part de marché.
  • Dynamique de progrès continu :
  • Meilleure disposition pour lancer des projets de grande ampleur : nouveaux produits ou nouveaux processus.
  • Instauration d’une culture du pilotage par la mesure.

Source: http://www.piloter.org/six-sigma/

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

 

leboutet3 |
victoire |
DrinkACT rentre dans la cat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dan G Production
| Polynetia Consulting
| Lectronitec à bon Marché